médecine

Après 21 heures, les adolescents ne devraient plus regarder d’écrans

Instaurer un couvre-feu pour les adolescents concernant l’usage des écrans aurait un impact significatif sur la qualité du sommeil ainsi que sur les performances scolaires la journée. C’est ce que démontre une étude genevoise à paraître

Parents, armez-vous de courage. Si votre adolescent est obstinément scotché à son smartphone, sa tablette ou son ordinateur le soir avant de se coucher et qu’il vous semble tout droit sorti de The Walking Dead le matin, la meilleure mesure que vous pourriez prendre serait de lui limiter l’usage des écrans à partir de 21 heures. Telle est la conclusion d’une étude en cours d’examen par la revue scientifique Sleep et conduite par l’Université de Genève (Unige) et les Hôpitaux universitaires de Genève.

Lire aussi:Comment notre smartphone nous vole notre temps