En Arctique, dans cette région qui entoure le pôle Nord, la température augmente sept fois plus rapidement que la moyenne mondiale. C’est ce que mettent en évidence les récentes données collectées par les stations météorologiques des archipels Svalbard et François-Joseph. Ce phénomène est particulièrement alarmant dans la mer de Barents, où les températures ont tant augmenté qu’elles sont considérées comme «hors échelle» dans une étude publiée le 15 juin dernier dans la revue Nature et repérée par le Guardian.