Une équipe d’astronomes de l’Observatoire européen austral (ESO) a précisé dans un communiqué que le disque de gaz et de poussière entourant la jeune étoile HD100546, et se trouvant à 335 années-lumière de la Terre dans la galaxie de la Voie lactée, pourrait être un «géant gazeux similaire à Jupiter». Jusqu’à présent, l’étude de la formation d’une planète n’avait été la plupart du temps réalisée qu’à l’aide de simulations d’ordinateurs, a déclaré l’astronome Sascha Quanz, de l’Université ETH de Zurich. «Si notre découverte est réellement celle d’une planète en formation, les scientifiques pourront ainsi pour la première fois étudier le processus de formation d’une planète ainsi que son interaction avec son environnement naturel de manière empirique au tout début du phénomène», a ajouté l’astronome suisse.

Les scientifiques ont en outre affirmé que plusieurs aspects de l’image observée confortaient la théorie selon laquelle les planètes géantes grandissaient en capturant le gaz et la poussière restants après la formation d’une étoile. L’équipe d’astronomes a détecté la planète en se servant d’une caméra reliée au télescope de l’ESO dans le désert chilien d’Atacama. L’ESO regroupe des scientifiques de 15 Etats européens et exploite de nombreux télescopes de forte puissance au Chili, dont le «Very Large Telescope» (VLT), le plus puissant du monde.