Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont récemment annoncé s’être dotés, en première européenne, du programme d’intelligence artificielle d’IBM «Watson for Genomics», outil d’aide à la décision en cancérologie. Médecin et directeur adjoint de l’informatique des HUG, Rodolphe Meyer décrit sa démarche.

Lire aussi: «Watson ne vous quitte pas de la journée. Sauf si vous le décidez»