«Nous nous sentons profondément trahis. A nos yeux, il s’agit purement et simplement d’un acte criminel.» Dans leur appartement situé sur l’Arc lémanique, Anna et Marc B.* ne décolèrent pas contre la société CryoSave basée à Pfäffikon, dans le canton de Schwytz. Voilà plusieurs semaines que la banque active dans la collecte et la conservation de cellules souches issues du sang de cordon ombilical à des fins personnelles, a fermé ses portes subitement. Elle laisse en rade des milliers de familles qui espéraient un jour pouvoir en faire un usage médical.