Cela fait deux décennies que les chercheurs assistent à la remise en cause du modèle de peer-reviewing dans des revues payantes, la numérisation étant passée par là. La Suisse abrite plusieurs acteurs du débat, et il était impossible à l’ambitieuse Conférence mondiale des journalistes scientifiques, organisée cette semaine à Lausanne, de ne pas leur consacrer une discussion – une «bataille», selon le titre de l’événement. Le débat a finalement été courtois mais ferme, entre des acteurs qui ont souvent ferraillé ensemble.

Lire aussi: Quand les éditeurs confisquent la science