La cryptozoologie, c'est la science qui s'intéresse aux animaux que nous ne connaissons pas encore. Son fondateur était le chercheur belge Bernard Heuvelmans (1916-2001). «Le Temps» retrace quelques éléments de son étonnant parcours.

Aux Etats-Unis, quand l’industrie du freak show était florissante, on trouvait ce que l’on appelait des «dime museums». C’était au tournant du XIXe et du XXe siècles: dans ces lieux quelques fois éphémères, quelques fois itinérants, on montrait aux gogos (pour un prix d’entrée de 10 cents à peine, d’où leur nom) les curiosités les plus diverses. Dans les années 1880, on pouvait admirer Jojo «le garçon à tête de chien» dans un musée new-yorkais; dans les années 1930, ces caravanes de l’étrange, par exemple le World’s Fair Museum de F. W. Miller, offraient à la pulsion scopique des phénomènes comme Alfred «l’homme alligator», Prince Le Roi (qui soulevait des poids avec ses paupières), ou encore Bobo et Kiki, «les enfants singes».