Des «briques de la vie» ailleurs dans l’univers

Espace Composés chimiques universels

Des astronomes ont découvert des molécules organiques complexes, considérées comme les éléments de base de la vie, autour d’une jeune étoile située à 455 années-lumière du Soleil, d’après une étude publiée dans la revue scientifique Nature. L’observation, réalisée grâce au télescope de pointe installé dans l’Atacama au Chili ALMA (Atacama Large Millimeter/submillimiter Array) révèle que les conditions ayant donné naissance à notre système solaire pourraient exister ailleurs dans l’Univers.

Plus précisément, c’est du cyanure de méthyle qui a été identifié à proximité de l’étoile MWC 480. Ce type de molécule est important pour la vie car il comporte des composants essentiels à la formation des acides aminés, qui eux-mêmes servent à construire les protéines. Le cyanure de méthyle a été trouvé dans le nuage de gaz et de poussières qui entoure l’étoile MWC 480 et à partir duquel elle s’est formée, une formation appelée disque protoplanétaire.

Etudes de comètes

Cette région serait analogue à la ceinture de Kuiper, zone s’étendant au-delà de l’orbite de Neptune et composée de restes de la formation du système solaire. Les scientifiques pensent que les comètes situées dans cette zone ont apporté l’eau et les éléments organiques nécessaires au développement de la vie.

«Les études de comètes et astéroïdes montrent que la nébuleuse solaire qui a donné naissance au Soleil et aux planètes était riche en eau et en composés organiques complexes. Nous avons maintenant des preuves que le même type de chimie existe ailleurs dans l’Univers, dans des régions qui pourraient former des systèmes solaires analogues au nôtre», remarque Karin Öberg, astronome au Centre Harvard-Smithsonian pour l’astrophysique, à Cambridge aux Etats-Unis.