Biodiversité

Les cactus menacés d'exctinction

Près d'une espèces de cactus sur trois dans le monde pourrait disparaître, d'après une évaluation de l'Union internationale pour la conservation de la nature   

Les cactus se portent mal. C'est ce qui ressort de la première évaluation globale de l'état de conservation de ce groupe de plantes à travers le monde, effectuée par des scientifiques de l'Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et publiée lundi dans la revue Nature Plants. Avec 31% des espèces de cactus en danger d'extinction, il s'agit d'une des groupes du vivant les plus menacés, devant les oiseaux ou les mammifères.

Bien que certaines espèces comme le Figuier de barbarie soient aujourd'hui répandues à travers le monde, les cactus sont à l'origine des plantes spécifiques des milieux arides d'Amérique. Avec 1480 espèces différentes et une taille pouvant aller d'un centimètre de diamètre et 19 mètres de haut, ils constituent un groupe végétal très varié. Les cactus sont largement utilisés par l'être humain, que ce soit comme source de nourriture ou de médicaments, ou comme plantes ornementales.

La raréfaction de ces plantes est en premier lieu causée par la destruction de leur habitat, que ce soit pour développer l'agriculture ou l'élevage, ou de nouveaux projets immobiliers. Ainsi, dans le Sud du Brésil, les plantations d'eucalyptus affectent quelques 27 espèces de cactus. Dans les zones côtières de la péninsule mexicaine de Baja California et dans les Caraïbes, c'est surtout le développement immobilier qui est en cause. Plus surprenant, dans le Nord-ouest du Mexique, des espèces menacées comme Grusonia reflexispina souffrent de la progression des élevages aquacoles de crevettes jusque dans le désert.

L'autre menace qui pèse sur les cactus est liée à leur commerce illégal. Les cactus sont en effet très prisés pour leurs fleurs et leurs formes originales et un grand nombre d'entre eux sont prélevés directement dans leur milieu naturel afin d'être vendus. L'ampleur du commerce illégal des cactus s'est atténué depuis l'inclusion de certains d'entre eux dans la liste des espèces protégées de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) en 1975. Mais les collectionneurs de cactus d'Europe et des Etats-Unis continueraient d'alimenter le trafic au niveau mondial, d'après l'UICN. "Nos résultats confirment que l'ampleur du commerce illégal d'espèces sauvages est beaucoup plus important que ce qu'on imaginait par le passé, et qu'il concerne beaucoup plus d'espèces que les charismatiques rhinocéros et éléphants, qui reçoivent le plus d'attention", souligne la directrice générale de l'UICN Inger Anderson.

Contrairement à d'autres écosystèmes menacés comme la forêt tropicale, les milieux arides qu'affectionnent les cactus sont souvent peu considérés et n'ont globalement pas fait l'objet d'importants programmes de conservation. Les auteurs de l'évaluation de l'UICN rappellent pourtant qu'il s'agit de zones riches en biodiversité, et appellent à davantage les protéger.  

Publicité