C’est un effet spectaculaire du réchauffement climatique qui engendre canicule sur canicule sur les plages de Floride où ces tortues marines enfouissent leurs œufs à la fin du printemps. Il aurait été également observé en Australie, relatent des travaux publiés en 2018. Il ne naîtrait plus de tortues mâles, ou presque, en Floride, annonce une dépêche alarmiste de l’agence Reuters. Faut-il craindre une disparition accélérée des tortues marines, et notamment de la caouanne (Caretta caretta), déjà menacées par la pêche, les pollutions chimiques et lumineuse, les déchets de plastique ou le bruit? Pour le comprendre, il faut se pencher sur la différenciation sexuelle des tortues, chez lesquelles environ 95% des espèces sont dépourvues de chromosomes sexuels.