Le cargo spatial russe désormais hors de contrôle

Espace La chute durera une semaine

Le vaisseau cargo inhabité Progress, qui devait ravitailler la Station spatiale internationale (ISS) et dont les opérateurs russes ont perdu le contrôle, a entamé mercredi sa chute vers la Terre. Plus rien ne peut désormais l’arrêter.

Le Progress M-27M, supposé s’arrimer mardi à l’ISS, ne répond plus aux ingénieurs russes et a commencé à avoir des «réactions totalement incontrôlables», a confié mardi à l’AFP un responsable du complexe spatial russe ayant requis l’anonymat.

«Il est impossible de dire quand exactement le cargo retombera sur Terre, a-t-il déclaré. Cela dépend de beaucoup de facteurs. Mais la chute s’effectuera dans des conditions incontrôlables.»

16 tours du monde par jour

Pour l’heure, les sept tonnes de ce cargo sont toujours en orbite autour de la Terre, à une altitude d’environ 200 km. Il effectue quelque 16 tours autour de la Terre par jour, tout en tournant sur lui-même. En raison de la rotation de notre planète, il se retrouve régulièrement au-dessus de chacune des régions du globe, à l’exception des pôles.

Le lieu exact de la chute n’est pas connu, mais la grande majorité des engins spatiaux du même type se désintègrent dans l’atmosphère ou finissent dans les océans, qui occupent 80% de la surface terrestre.

Quant aux causes de cet incident, elles demeurent mystérieuses. Une commission d’enquête a été diligentée au sein de l’agence spatiale russe Roskosmos pour les éclaircir. L’incident semblerait toutefois avoir eu lieu au moment de la séparation entre le vaisseau et la fusée. «Le tir et le vol de la fusée se sont déroulés normalement, mais une seconde et demie avant la séparation du vaisseau [du dernier étage de la fusée], les instruments de mesure ont cessé d’émettre», a expliqué le président de Roskosmos, Igor Komarov.