Numérique 

Le centre Learn veut accélérer la numérisation de l’école

Inauguré mercredi 10 octobre à l’EPFL, le nouveau centre Learn fédère divers projets de recherche en sciences de l’éducation, qui visent à mieux former les élèves aux nouvelles technologies

Préparer les élèves d’aujourd’hui à la société numérique de demain: c’est l’objectif du centre Learn, inauguré mercredi 10 octobre à l’EPFL. Fédérant neuf laboratoires et unités de service de l’école, mais aussi des partenaires externes, ce nouveau centre veut accélérer la numérisation des salles de classe. «Par rapport à d’autres secteurs, le monde de l’éducation a encore très peu profité des technologies numériques. Nous voulons combler le fossé qui existe entre l’innovation en sciences de l’éducation et sa mise en pratique», affirme Francesco Mondada, professeur au Laboratoire de systèmes robotiques de l’EPFL et directeur de Learn.

Lire aussi: Francesco Mondada, éleveur de robots

Comme l’a rappelé Pierre Vandergheynst, vice-président pour l’éducation de l’EPFL, au cours d’une conférence de presse, 65% des écoliers actuels exerceront à l’âge adulte un métier qui n’a pas encore été inventé, en raison du développement rapide des technologies numériques. Pour les promoteurs de Learn, il est indispensable d’adapter le système éducatif suisse. L’EPFL aurait un rôle à jouer dans cette transformation, «car il constitue déjà un des meilleurs écosystèmes en termes d’éducation numérique», estime Francesco Mondada.

Réseau de start-up

Le spécialiste de la robotique a lui-même développé le robot Thymio, déjà vendu à plus de 40 000 exemplaires et dont le but est d’initier les enfants à la programmation. L’EPFL peut aussi se prévaloir de son expérience en termes de moocs, ces cours en ligne ouverts et massifs dont ont déjà bénéficié deux millions d’étudiants. «Cela constitue une gigantesque base de données qui peut être utilisée par nos professeurs pour mieux comprendre comment les gens apprennent», relève Pierre Vandergheynst.

Parmi les autres innovations développées à l’EPFL figurent des plateformes d’activités à destination des enseignants et une application appelée «Learning companion» qui permet aux étudiants de mieux apprendre. Le laboratoire d’ergonomie éducative Chili vient par ailleurs de montrer le potentiel de la robotique pour accompagner les enfants peinant à apprendre l’écriture.

Pour favoriser le passage de ce type d’avancée dans les écoles, l’EPFL mise notamment sur un réseau de plus de 70 start-up rassemblé dans son incubateur EdTech Collider, inauguré l’année dernière. Francesco Mondada est aussi en charge de coordonner la formation des enseignants en vue de l’introduction dans le canton de Vaud de la nouvelle discipline «Science informatique et projets numériques» chez les 4-7 ans. «C'est un des projets européens les plus en ambitieux en matière de développement du numérique à l’école», considère le professeur.

Lire aussi: Les start-up suisses de l’éducation possèdent leur incubateur

Publicité