Les astronomes du XIXe siècle voyaient en Cérès la planète manquante entre Mars et Jupiter, mais elle fut rapidement rétrogradée en simple astéroïde parmi d’autres. Deux siècles plus tard, des observations plus minutieuses réhabilitent celle qui a été classée planète naine en 2006 et qui fascine la communauté scientifique, si on en croit la dernière publication de la revue Nature datée du 10 août qui ne lui consacre pas moins de sept papiers!