astronomie

La chasse aux «exo-Terres» est relancée

Un nouvel appareil de mesure pourrait permettre de découvrir une planète cousine de la terre

La chasse aux «exo-Terres»est relancée

Astronomie Nouvel appareil de mesure

Découvrira-t-on un jour une planète cousine de la Terre, en orbite autour d’une lointaine étoile? Tous les astronomes y croient, et un nouvel instrument de mesure pourrait leur donner de bonnes raisons d’espérer. Espresso – c’est le nom de cet appareil – est un spectromètre de toute dernière génération actuellement en cours d’assemblage à l’Université de Genève. Sa sensibilité est telle qu’il devrait autoriser la détection de planètes de taille comparable à celle de la Terre, encore appelées «exo-Terres».

En devenant le spectromètre le plus sensible au monde, Espresso va ainsi détrôner Harps, l’actuelle référence installée au télescope de La Silla (Chili). «Avec Espresso, nous devrions multiplier la sensibilité de détection par un facteur de dix», prédit l’astronome Denis Mégevand, responsable du projet, satisfait que «la Suisse continue à faire preuve de son expertise dans ce domaine et soit associée aux plus grandes collaborations scientifiques».

Question de sensibilité

Pour observer de si lointaines planètes, qui n’émettent aucune lumière, tout est question de sensibilité. Pour déterminer leur présence, les astronomes disposent notamment de la méthode des vitesses radiales, sur laquelle reposent les spectromètres tels que Espresso et Harps.

Le principe: observer une étoile et essayer de détecter d’infimes variations de sa vitesse, signe qu’une planète gravite autour. Plus cette variation est faible, plus la planète est petite. A ce petit jeu, la sensibilité de Harps a permis jusqu’ici de détecter des planètes de la taille de Neptune, 10 à 20 fois plus grandes que la Terre. Le gain consenti par Espresso amènera donc vraisemblablement les astronomes à détecter de véritables exo-Terres. Mais pas avant 2016, lorsqu’il entrera en service au Very Large Telescope (VLT), à Paranal (Chili).

Publicité