A Bossou, en Guinée, Kathelijne Koops avait observé pendant sa thèse à quel point les chimpanzés raffolent des noix de palme, qu’ils cassent à longueur de journée. Une activité composite puisqu’elle demande de coordonner ses gestes et de gérer trois objets: il faut placer la noix sur une pierre en guise d’enclume, puis la frapper avec un autre caillou faisant office de marteau.