Un départ canon, puis l’essoufflement. Un million de premières doses de vaccin injectées début avril, 4,3 millions au 30 juin, soit environ 50% de la population: la campagne de vaccination de la Suisse est partie fort. Mais elle a ralenti ensuite: fin juillet, le pays était parmi les mauvais élèves européens de la vaccination avec seulement 53,6% de la population ayant reçu au moins une dose de vaccin, loin derrière le Danemark (70,7%), le Royaume-Uni (68,6%), la Belgique (68%), l’Espagne (67%) et même la France, longtemps à la traîne mais qui affiche désormais 62,1% de la population ayant reçu une première dose.