La Lune promise (2/5)

Juste avant le compte à rebours d'Apollo 11

Le grand moment approche. Bientôt, à la faveur du succès total de la mission Apollo 10, cette fameuse conquête humaine de la Lune, dont on fêtera le cinquantenaire ce samedi, aura lieu. L’excitation monte

Il y a 50 ans cette année, pour la première fois, un homme posait le pied sur l'astre de la nuit. Cette semaine, «Le Temps» explore les archives du «Journal de Genève» et de la «Gazette de Lausanne» pour retracer cette fabuleuse odyssée spatiale et la manière dont sa magie a été perçue.

L'épisode précédent: Le programme Apollo, sur orbite de guerre froide

Notre éditorial: La magie intacte d’Apollo 11

Après huit jours de navigation spatiale, Apollo, dixième du nom, «a parfaitement amerri dans le Pacifique». «Armstrong peut aller de l’avant», titre la Gazette de Lausanne du 27 mai 1969. Rien ne semble plus pouvoir arrêter la NASA dans sa conquête. Les problèmes qui demeurent paraissent dérisoires face au défi ultime, sous la plume d’Eric Schärlig.

Les astronautes, ces chochottes, «se sont plaints de nouveau de leur inconfort: «rien de satisfaisant» ne leur «est encore offert pour leurs besoins physiologiques les plus fondamentaux; rien n’est fait pour leur assurer un sommeil vraiment réparateur dans cette «ruche» bruyante qu’est la capsule Apollo! Rien enfin ne semble avoir été imaginé pour assurer à l’équipage de l’eau vraiment potable, donc agréable!»