Quoi de neuf dans la prise en charge de l’endométriose, cette affection féminine fréquente et encore négligée? Une femme sur dix en âge de procréer – soit 190 000 personnes en Suisse – serait touchée. Cette maladie inflammatoire chronique se caractérise par l’implantation de foyers de muqueuse utérine (appelée aussi endomètre) en dehors de l’utérus: le plus souvent sur le péritoine (la membrane qui entoure la cavité abdominale), les ovaires, l’intestin, la vessie, parfois sur la plèvre ou le diaphragme.

Souvent, la maladie est très invalidante: elle provoque des douleurs importantes – lors des règles et des rapports sexuels notamment – et des problèmes de fertilité.