Les Romands et les Tessinois sont trop portés sur la bise et sur l’apéro. Moins les Alémaniques, qui ont le sens de la responsabilité, eux. Voilà ce qu’on entendait parfois après la première vague épidémique en 2020 pour rendre compte de situations si différentes d’un bout à l’autre du pays.