Contribuer aux progrès dans le domaine de la santé: ce n’est pas la mission la plus connue de l’armée. Et pourtant, dans le cas du Covid-19, certaines expériences issues du terrain militaire apportent des enseignements dans la lutte contre la pandémie.

Deux études, publiées dans la revue New England Journal of Medicine le 11 novembre, en livrent un aperçu. La première concerne une épidémie de SARS-CoV-2 survenue sur le porte-avions américain Theodore Roosevelt entre le 23 mars et le 18 mai. Le 30 mars, son commandant alerte le Pentagone. Après une escale au Vietnam, le bâtiment a été rattrapé par la pandémie, le contraignant à mouiller sur l’île de Guam, dans le Pacifique.