«Plus nous nous approchons des tropiques, plus la variété des structures, la grâce des formes et le mélange des couleurs augmentent, tout comme la jeunesse et la vigueur perpétuelles de la vie biologique.» C’est ainsi que le géographe et naturaliste allemand Alexander von Humboldt avait résumé ses observations dans un ouvrage sur la nature, après avoir sillonné l’ensemble du continent américain, de l’Equateur aux Etats-Unis, entre 1799 et 1804.