L’analyse rapide et précise en laboratoire des échantillons provenant de personnes potentiellement contaminées constitue un élément essentiel dans la lutte contre les infections émergentes. «Sans capacité diagnostique, les pays sont dans le noir: ils ne savent pas jusqu’où et pourquoi s’est propagé et qui a propagé un coronavirus ou une autre maladie présentant des symptômes similaires», expliquait le 10 février le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. La lenteur puis la saturation des systèmes de dépistage semblent avoir aggravé la situation au Hubei, épicentre du Covid-19. Des tests plus rapides, en cours d’élaboration, devraient cependant améliorer la situation.

Lire aussi:  Le Diamond Princess, bouillon de culture de coronavirus