Animaux

Les crabes de cocotier, chasseurs d’oiseaux marins

Jusqu’ici considérés comme de paisibles mangeurs de noix de coco, les imposants crabes de cocotier s’avèrent capables de chasser et dévorer de grands oiseaux marins, comme vient de le prouver une vidéo filmée par un scientifique

Etes-vous ostraconophobe, autrement dit avez-vous peur des crabes et autres crustacés? Si oui, les lignes qui suivent risquent de vous mettre mal à l’aise. Le magazine New Scientist rapporte dans son édition en ligne un curieux comportement de la part des crabes de cocotier. L’un de ces gros crabes a pour la première fois été filmé en train de s’attaquer à un oiseau marin.

L’attaque des crabes géants

Entre janvier et mars 2016, le biologiste Mark Laidre, du Dartmouth College aux Etats-Unis, a exploré l’archipel Chagos, un ensemble de 55 îles dans le nord de l’océan Indien. Une nuit, rapporte-t-il dans la revue scientifique Frontiers in Ecology and the Environment, le scientifique a filmé l’un de ces crabes en train de grimper à un cocotier. Jusque-là, le comportement n’a rien d’extraordinaire: ces animaux de près de 4 kg ont l’habitude d’aller déloger des noix de coco avant de les briser avec leurs puissantes pinces.

Mais ce soir-là, ce crabe a visiblement eu envie de changer de menu. Il a aperçu un fou à pieds rouges en train de dormir dans un nid et s’est jeté dessus, lui brisant les os d’une aile avec sa pince. Les deux animaux sont alors tombés au sol. Quelques minutes après l’assaut initial, cinq autres crabes se sont joints au carnage, sans doute attirés par l’odeur de sang de la proie. Ils ont rapidement déchiqueté l’oiseau avant de le dévorer.

La découverte amène à revoir ce qu’on savait sur ces animaux qui peuvent atteindre un mètre d’envergure, faisant d’eux les plus grands invertébrés vivant sur la terre ferme. Jusqu’ici, les scientifiques estimaient qu’ils ne se nourrissaient de chair que de manière exceptionnelle, par opportunisme, c’est-à-dire comme des charognards. Mais s’ils sont bien capables de chasser, c’est qu’ils occupent le sommet de la chaîne alimentaire de ces écosystèmes insulaires.

Casser l’aile d’un tel oiseau est une formalité pour ces crabes, rappelle à New Scientist Shin-ichiro Oka, du Centre de recherches de la fondation Churashima à Okinawa au Japon. En 2016, ce dernier a montré que les pinces de ces crabes exercent une pression pouvant atteindre 3300 newtons, soit l’équivalent d’une morsure de lion.

Vu sous cet angle nouveau, les relations entre oiseaux marins et crabes de cocotier intéressent les scientifiques. Les oiseaux marins dévorent habituellement les jeunes crabes, mais en deviennent les proies lorsqu’ils sont adultes. Comment dès lors, se comportent les uns et les autres, compte tenu des populations résidant sur chaque île? Pour le savoir, Mark Laidre a prévu d’installer des caméras pour étudier leur comportement.

Publicité