Mâchez bien quand vous respirez. Tout cycliste en a déjà fait l’expérience: respirer les gaz d’échappement des voitures a tendance à vous couper le souffle, comme un début d’asphyxie. Cette impression à l’arrière-goût de mazout est confirmée par une étude française de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) parue le 18 janvier.