La découverte a été annoncée aujourd’hui à la conférence JENAM à l’Université de Hertfordshire (Royaume-Uni), intitulée Semaine européenne de l’astromomie et des sciences spatiales.

Gl581e est la plus légère planète jamais détectée hors du système solaire. Sa masse est de 1,9 fois la Terre, et elle orbite en seulement 3,15 jours autour de son étoile, Gliese 581, une naine rouge située à 20 années-lumière de nous.

Trois planètes étaient déjà connues autour de Gliese 581, mais beaucoup plus importantes, de 16, de 5 et de 7 fois la masse de la Terre. Les scientifiques européens qui avaient découvert ce système ont continué à le scruter de manière intensive avec le spectrographe HARPS, situé sur le télescope de 3,6m de l’ESO (European South Observatory) à l’Observatoire de La Silla (Chili). C’est ainsi que la petite dernière s’est révélée ; elle est la plus interne du système, et est surchauffée par la proximité de son étoile. Il y fait donc trop chaud pour que l’eau puisse y exister sous forme liquide. En revanche, d’autres observations de la même équipe ont révélé que Gliese 581d, une autre des exoplanètes gravitant autour de Gliese 581, se trouve finalement en zone «habitable» et que de l’eau pourrait y être trouvée.

«Le Graal actuel de la recherche des exoplanètes est de trouver une planète analogue à la Terre, à la fois en terme de masse et de température» explique Michel Mayor, le célèbre chasseur de planètes et qui a dirigé de l’équipe qui a découvert Gliese 581e, «il est incroyable de constater que nous avons découvert seulement en 1995 la première exoplanète, 51 Pegase. La masse de Gliese 581e est 80 fois plus petite - c’est un progrès extraordinaire. ». Une nouvelle étape est franchie.