Depuis 1967, la mesure officielle du temps repose sur la vibration d’une onde, une micro-onde plus précisément, émise dans certaines conditions par les atomes de césium 133: celle-ci est une oscillation qui se répète exactement 9 192 631 770 fois chaque seconde. La fiabilité de la seconde dépend donc de la précision de mesure de cette fréquence. Et, en la matière, rien n'arrête le progrès.

Lire aussi: Chien-Shiung Wu, reine de la parité, pairs récompensés