Nouveaux honneurs pour le biologiste de l’Université de Genève et de l’EPF de Lausanne Denis Duboule: il a été choisi le 18 avril comme membre de la très prestigieuse Royal Society britannique. Chaque année, cette institution, fondée en 1660, siégeant à Londres et destinée à la promotion des sciences, et qui a accueilli au fil des siècles des savants aussi brillants que Newton, Darwin ou Heisenberg, choisit 44 nouveaux Fellows anglais, ainsi que huit Foreign Members (membres étrangers), pour leurs découvertes scientifiques exceptionnelles.

La Suisse est déjà représentée notamment par les Prix Nobel de chimie Kurt Wüthrich et de médecine Rolf Zinkernagel, ou par le biologiste bâlois Walter Gehring. Directeur du Pôle de recherche national Frontiers in Genetics, devenu célèbre pour ses travaux sur les gènes «architectes» du corps, déjà lauréat de divers prix suisses ou internationaux, mais aussi caustique chroniqueur au Temps , Denis Duboule rejoindra ainsi les quelque 1450 membres que réunit la vénérable Royal Society, et qui doivent jouer un rôle bénévole de conseillers dans divers domaines (bourses, édition scientifique, etc.). Il sera officiellement admis le 13 juillet 2012.