Avions cloués au sol, trafic routier réduit et usines qui fonctionnent au ralenti: la pandémie de Covid-19 et les mesures prises pour la contenir ont donné un coup de frein aux émissions mondiales de gaz à effet de serre. Hélas, l’impact de cette crise sur l’accroissement des températures s’annonce négligeable, et la tendance globale demeure à une augmentation des émissions, en particulier dans le secteur de l’énergie. Pour inverser la tendance, une coordination internationale paraît plus que jamais indispensable.

Lire aussi: A travers la loi sur le CO2, la bataille de la protection des Alpes est lancée