Deux cosmonautes russes membres de l’équipage de la Station spatiale internationale (ISS) ont réussi au bout de la deuxième tentative à lancer un microsatellite, a indiqué jeudi l’agence spatiale russe Roskosmos. La mission extra-véhiculaire, qui a duré 6 heures et 22 minutes, a été «accomplie avec succès».

Le microsatellite, qui doit effectuer des expériences et diffuser des signaux en une dizaine de langues pour commémorer le vol spatial historique de Youri Gagarine le 12 avril 1961, a bien été mis en orbite, selon un communiqué. Sergueï Volkov et Alexandre Samokoutiaïev avaient ouvert mercredi la porte du module Pirs de l’ISS avec 20 minutes de retard sur l’horaire prévu.

Ils ont tenté une première fois de lancer le microsatellite mais seule une des deux antennes de l’engin s’est déployée. Cela a incité des responsables de l’industrie spatiale qui suivaient les opérations en direct sur un écran géant au Centre russe de contrôle des vols spatiaux (Tsoup), dans la banlieue de Moscou, à interrompre la manœuvre.

Après avoir consulté l’ingénieur en chef du projet au Tsoup, il s’est avéré que la deuxième antenne – plus petite et plus fine que l’autre – n’était pas visible car rentrée à l’intérieur de l’appareil pour des raisons de sécurité lors du transport du microsatellite.

Rosksomos n’a pas précisé comment le problème a été résolu pour permettre le lancement. Au cours de cette sortie, les cosmonautes ont également pris des photos de portraits de Gagarine et du père des programmes spatiaux soviétiques, Sergueï Korolev.