Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Image d'illustration. Une abeille photographiée en Thaïlande.
© NARONG SANGNAK/EPA

pollinisation

Ce dimanche est la journée des abeilles, les maltraitées

Sur proposition de la Slovénie, pionnière de l'apiculture, l'ONU a décrété le 20 mai journée mondiale des abeilles. Manière de demander une action mondiale en faveur des pollinisateurs

L'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Union européenne (UE) appellent ce week-end à une action mondiale pour protéger les pollinisateurs, en particulier les abeilles. Ils sont indispensables pour assurer la sécurité alimentaire, ont-elles rappelé.

«Il n'est pas possible d'avoir une sécurité alimentaire si nous n'avons pas de pollinisateurs», a expliqué Jose Graziano da Silva, directeur général de la FAO lors d'une conférence en Slovénie en vue de la première journée mondiale de l'abeille, dimanche. «Les pollinisateurs sont responsables de la plupart des récoltes et de la nourriture que nous mangeons», a-t-il ajouté.

En 2014: L’Europe en grave déficit d’abeilles pour polliniser ses cultures

Afin de souligner l'importance de la préservation des abeilles et autres pollinisateurs, l'ONU a, sur proposition slovène, proclamé le 20 mai journée mondiale des abeilles. Ce jour, correspondant à l'anniversaire d'Anton Jansa (1734-1773), pionnier slovène de l'apiculture moderne.

En Suisse, les agriculteurs profitent de cette journée pour rappeler l'importance des «bandes fleuries pour pollinisateurs et autres organismes utiles» aménagées par les paysans, et de faire au passage un peu de lobby en faveur des paiements directs: «De nombreuses mesures de la politique agricole telles que les prestations écologiques requises (PER) profitent aux abeilles. La réalisation de PER est une condition pour l’obtention de paiements directs. Elles requièrent par exemple de mettre 7% de la surface agricole à disposition de la biodiversité», écrit ce dimanche l'Agence romande d'information agricole.

Découvrez le blog de Franci Saucy, biologiste et apiculteur passionné.

90% de la pollinisation dans le monde

Pour lutter contre l'impact des pesticides, la réduction des zones forestières et de la faune, le monde doit trouver «des moyens pour étendre et préserver la biodiversité et parmi les pollinisateurs, les abeilles sont les plus affectées» selon lui.

Les abeilles contribuent à la pollinisation de 90% des principales cultures dans le monde, mais ces dernières années, beaucoup d'entre elles ont disparu, victimes du «syndrome d'effondrement des colonies», un fléau mystérieux imputé en partie aux pesticides.

Lire aussi: Les agriculteurs suisses malades de leurs pesticides

... et 40% des pollinisateurs menacés

Selon l'ONU, 40% des pollinisateurs invertébrés – abeilles et papillons en particulier – sont menacés d'extinction à l'échelle mondiale.

Le commissaire à l'environnement de l'Union européenne, Karmenu Vella, qui participait également à cette conférence, a annoncé que la Commission européenne va présenter un plan d'action pour la protection des pollinisateurs 1er juin prochain.

Jeudi, le tribunal de l'Union européenne a confirmé les restrictions d'utilisation imposées en 2013 à trois néonicotinoïdes, des insecticides considérés comme nocifs pour les abeilles, qui étaient contestées par les fabricants Bayer et Syngenta.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sciences

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

Chaque année, 350 millions d’hectares de forêts, friches et cultures sont ravagés par des incendies, soit la taille de l’Inde. L’astronaute allemand Alexander Gerst partage sur Twitter sa vue panoramique sur le réchauffement climatique depuis la Station spatiale internationale

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

This handout picture obtained from the European Space Agency (ESA) on August 7, 2018 shows a view taken by German astronaut and geophysicist Alexander Gerst, showing wildfires in the state of California as seen from the International Space Station…
© ALEXANDER GERST