Cosmétiques

Dioxyde de titane, un colorant à la candeur controversée

Alors que son pendant alimentaire, l’E171, est désormais interdit en France, la poudre blanche est incontournable dans la plupart des dentifrices et des produits de beauté, y compris certifiés bios. Ne présente-t-elle aucun risque?

L’inoxydable dioxyde de titane. S’il y a bien un ingrédient dont l’industrie cosmétique aurait de la peine à se passer, c’est cette poudre blanche, aux propriétés opacifiantes inégalables, considérée comme l’un des meilleurs écrans UV. Ce qui explique sa présence – sous son nom propre ou codé CI 77891 – dans la quasi-totalité des produits de maquillage, dentifrices et crèmes solaires.

Lire aussi: Crème solaire, dentifrice, lessive: joies et dangers des produits «faits maison»