C’est l’autre grande crise environnementale qui nous menace. Moins perceptible que le changement climatique, la perte de la biodiversité atteint pourtant des proportions effarantes. Un million d’espèces animales et végétales sont proches de l’extinction et trois quarts des milieux terrestres ont déjà été significativement dégradés par les êtres humains, d’après un rapport d’évaluation publié en 2019 par les experts de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), l’équivalent du GIEC pour la biodiversité.