Quand est-ce qu’on pourra retourner au restaurant? Et si on ouvrait seulement en terrasse? Ou à midi? Ces dernières semaines, le débat autour de la gestion de la pandémie de coronavirus s’est peu à peu cristallisé autour des restaurants, les modalités proposées par le Conseil fédéral pour leur réouverture faisant l’objet de nombreuses remises en question.

Cette problématique est certes importante, avant tout pour les professionnels du secteur, mais aussi pour le moral de tout un chacun, durement éprouvé après un hiver sinistre, fait de contraintes et d’isolement. Pour autant, est-elle vraiment si centrale dans la crise que nous sommes en train de traverser? Lassés par les mesures, on en viendrait presque à oublier la raison pour laquelle on les prend. On en oublierait le vrai visage de la pandémie, qui est avant tout celui des malades et de leurs familles.