sports

Electrique ou pas, le VTT c’est bon pour la santé

Non, le VTT électrique n’est pas une vaste tricherie: une étude montre qu’un même parcours requiert presque autant d’énergie avec ou sans assistance. Mais les scientifiques restent partagés sur l’impact précis de ces nouveaux types de vélos

Faire du VTT électrique compte-t-il vraiment comme du sport? La question se pose s’agissant de ces engins dont les ventes explosent dans le monde, y compris en Suisse où elles ont progressé de 50% en 2018. Peu d’études scientifiques se sont jusqu’ici penchées sur les conséquences physiologiques de la pratique, à la différence du traditionnel VTT «musculaire» dont les bienfaits pour la santé ont été prouvés à maintes reprises.

Une équipe du Département de santé publique de l’Université Brigham Young à Provo, dans l’Utah, a ainsi publié cet été dans le Journal of Medical Internet Research les résultats d’une expérience en la matière. D’après elle, non seulement le VTT électrique sollicite l’organisme presque autant que son pendant musculaire, mais il le fait sans que le cycliste s’en aperçoive réellement, de quoi séduire les allergiques au sport.