Pour lutter contre le changement climatique, sauvez les éléphants! Cette injonction a de quoi surprendre, mais elle est bel et bien étayée par la science. Une nouvelle étude, parue dans la revue PNAS du 23 janvier, montre que, en se nourrissant, les pachydermes favorisent la croissance d’arbres à haute densité de bois dans les forêts équatoriales africaines, et donc le stockage à long terme du carbone dans leurs troncs. La disparition de ces animaux aurait donc des effets collatéraux sur le climat.