On pouvait s’attendre à ce que la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV) recommande, dans un premier temps, la vaccination uniquement pour les enfants à risques et ceux ayant des contacts étroits avec des adultes vulnérables, comme elle l’avait fait pour les adolescents. Finalement, les autorités sanitaires se sont montrées moins timorées.