L’Antarctique est souvent considéré comme la seule région marine mondiale sans aucune invasion biologique connue. Mais le changement climatique et le trafic maritime pourraient bientôt changer la donne, selon une étude publiée dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences sur le suivi des navires de recherche, de pêche, de ravitaillement et de tourisme qui visitent régulièrement la zone.