Les fruits à pépins

Tous les pommiers, d'ornement ou sauvages, les poiriers et les cognassiers peuvent être les hôtes de la bactérie Erwinia amylovora.

Les plantes d'ornement

Le Cotoneaster salicifolius est l'hôte du feu bactérien le plus répandu. C. bullatus et le C. watereri et les différents hybrides sont également sensibles. C. dammeri et C. horizontalis le sont un peu moins, alors que C. microphylus, C. praecox, C. acutifolius, C. divaricatus et C. adpressus sont presque résistants. Le Pyracantha coccinea (le buisson ardent), le Stranvaesia davidiana et le Chaenomeles japonica (le pommier du Japon) sont des buissons également sensibles, quoique moins fréquents dans les jardins.

Les plantes sauvages

L'aubépine (Crataegus laevitgata et Crataegus monogyna) est sensible au feu bactérien. Ce sont des buissons ou des arbres isolés de 6 mètres de haut.

L'alisier blanc (Sorbus aria), un arbre qui peut atteindre 12 mètres, est relativement sensible.

Le sorbier des oiseaux (Sorbus aucuparia) l'est un peu moins.

Contact

Conformément à la loi, il faut annoncer immédiatement tout cas suspect au Service phytosanitaire cantonal.

Berne 031/910 51 53, Fribourg 026/305 58 65, Genève 022/884 99 30, Jura 032/420 74 33, Neuchâtel 032/854 05 83, Valais 027/606 76 00, Vaud 021/802 22 67.