On a senti les scientifiques inquiets, lors du point presse de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), mardi 23 novembre. Inquiets et las sans doute de répéter inlassablement les mêmes choses ou presque semaine après semaine de cette cinquième vague.