Face à la détérioration de la situation épidémiologique, et alors que plane la menace du nouveau variant Omicron, le Conseil fédéral a mis en consultation mardi de nouvelles mesures destinées à contrer la propagation du coronavirus en Suisse. Parmi celles-ci figure l’introduction de tests répétés à toutes les écoles des niveaux obligatoire et secondaire II. Pour Silvia Stringhini, responsable de l’Unité d’épidémiologie populationnelle des Hôpitaux universitaires de Genève et membre de la task force scientifique sur le Covid-19, il faudrait surtout davantage tester les enfants malades.