Faites plus de sport! Oui, on sait, merci. Pratiquer une activité physique est bénéfique pour la santé, en particulier pour le système cardiovasculaire. Mais la pollution atmosphérique peut venir jouer les trouble-fêtes, gâchant parfois les bienfaits du sport pour la santé, révèle une vaste étude parue cette semaine dans le European Heart Journal.

A partir de quel seuil de pollution de l’air devient-il dangereux de mettre le nez dehors pour y faire du sport? La question n’est pas nouvelle, mais elle est prise au sérieux par les scientifiques. Huit millions de personnes en meurent prématurément dans le monde chaque année, dont environ 2200 en Suisse pour un coût estimé à 6,5 milliards de francs par an, selon les données de l’Office fédéral de l’environnement.