On s’est habitué à voir leurs visages (masqués) dans les conférences de presse organisées par la Confédération. On les invite à s’exprimer dans les médias et certains sont actifs sur les réseaux sociaux. Les membres de la task force scientifique Covid-19 sont depuis une année des figures incontournables de la lutte contre la pandémie. De quoi agacer certains politiques qui considèrent que dans cette crise, les scientifiques s’expriment trop et se montrent alarmistes.

Dans une proposition – controversée – d’amendement à la loi Covid-19, qui se trouve au menu de la session parlementaire actuelle, la Commission de l’économie et des redevances du Conseil national (CER-N) exige que «le public soit informé des mesures prises par le Conseil fédéral dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19 exclusivement par le Conseil fédéral et le parlement». La task force n’est pas nommée, mais c’est bien elle qui est visée. «C’est un geste d’agacement de certains membres de la commission face à la place que le Conseil fédéral laisse à ce groupe de travail», a ainsi résumé dans Le Temps Christian Lüscher, président de la CER-N.