Les astronautes de la Station spatiale internationale manipulent toute sorte de matière, des radis, du blé, des blobs, ou même des organes humains artificiels. Une expérience conduite par l’Université de Zurich consiste ainsi à mettre entre leurs mains des organoïdes en 3D dans le but de réussir à en produire en grande quantité depuis l’espace.