Victorine*, 40 ans, attend des jumeaux qui viendront au monde en janvier prochain. Enceinte de 3 mois, et attentive à se protéger ainsi que ses bébés contre le coronavirus, elle pensait se faire vacciner. «Mais quand j’en ai parlé à ma gynécologue, elle m’a rendue attentive au fait que je n’avais pas de facteur de risque particulier, comme l’obésité ou le diabète, raconte-t-elle. Du coup, j’ai le sentiment que ce n’est pas vraiment nécessaire. En plus, mon compagnon craint que le vaccin n’ait des effets néfastes sur nos bébés. Donc je ne sais vraiment pas quoi faire.»