Astrophysique

Feu vert à la construction du télescope géant européen

Les 14 pays membres de l’Observatoire européen austral ont donné le feu vert à la construction du plus puissant télescope terrestre avec un financement d’un milliard d’euros

Le plus puissant télescope sur Terre financé

Astrophysique Un budget d’un milliard

Le conseil de l’Observatoire européen austral (ESO) a donné jeudi le feu vert à la construction au Chili, en deux phases, de l’E-ELT (pour European Extremely Large Telescope), plus puissant télescope terrestre. Les 14 pays membres de l’ESO, dont la Suisse, se sont engagés à verser un total d’un milliard d’euros pour la première phase du projet, visant à fabriquer un télescope pleinement fonctionnel et une série d’instruments très puissants. Des financements supplémentaires seront nécessaires pour la deuxième phase, qui concerne d’autres composants.

Le télescope géant sera construit sur le sommet du Cerro Armazones, en plein désert de l’Atacama, au Chili. Les travaux avaient déjà commencé le 19 juin dernier avec le dynamitage, pour l’aplanir, de la zone de construction (lire LT du 17.06.2014). Le projet, imaginé en 2006, était cependant bloqué car il manquait des fonds pour atteindre les 90% du budget requis par l’ESO.

39 mètres de diamètre

L’E-ELT sera capable de recueillir 15 fois plus de lumière astrale que son voisin le VLT, télescope situé à 20 km de distance. Pesant 5200 tonnes, l’E-ELT sera constitué de l’assemblage de 798 miroirs hexagonaux formant une surface d’un diamètre de 39 mètres. Les premières lumières sont attendues dans dix ans. Selon Tim de Zeeuw, directeur de l’ESO, l’instrument permettra des découvertes dans le domaine des exoplanètes, des galaxies proches et de l’Univers lointain.

Mis à part le télescope de l’ESO, deux autres entreprises de grande envergure sont en cours. Le Giant Magellan Telescope, à l’Observatoire chilien de Las Campanas, est une initiative de partenaires scientifiques américains, australiens et sud-coréens pour un coût de 1 million de dollars. Plus loin, à Hawaii, le Thirty Meter Telescope, devisé à 1,3 milliard de dollars, a été lancé par des universités canadiennes et californiennes.

Publicité