Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Lorsque le site sera terminé, en 2020, l’industrie nucléaire finlandaise commencera alors à y enterrer ses déchets radioactifs.

Energie

Feu vert pour le premier site de stockage «éternel» de déchets nucléaires en Finlande

Dans une décharge high-tech à plus de 400 mètres de profondeur, l'entreprise Posiva va stocker des déchets nucléaires pour une durée de 100 000 ans

La Finlande a donné jeudi son feu vert à la construction du premier site de stockage "éternel" de déchets nucléaires au monde, censé conserver ses combustibles usagés pendant 100.000 ans.

Le site sera développé dans le laboratoire à profondeur moyenne exploité par Posiva, entreprise chargée de la gestion des déchets nucléaires finlandais.

Dans un communiqué, le gouvernement a annoncé avoir "accordé à Posiva une licence pour construire une unité de traitement du combustible nucléaire usagé et un espace de stockage" sur le site d'Olkiluoto (sud-ouest) où Areva construit le futur réacteur EPR de l'électricien finlandais TVO.

Cette immense "cave" creusée dans le granite sera le premier site au monde d'enfouissement permanent de déchets nucléaires à haute activité (HA) en couche géologique profonde.

Plongés à 400-450 mètres sous la surface terrestre, ses tunnels accueillant des silos en fonte recouverts d'une couche de cuivre, seront scellés à la bentonite, de l'argile peu indurée (très peu perméable et souple).

En France, la loi Macron prévoit le lancement d'une phase pilote pour le laboratoire souterrain de Bure (Meuse).

Le projet Cigéo prévoit d'implanter sur ce site à partir de 2025-2030 un "tombeau", à 500 mètres de profondeur, pour les résidus radioactifs les plus dangereux pendant plusieurs dizaines de milliers d'années.

 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sciences

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

Chaque année, 350 millions d’hectares de forêts, friches et cultures sont ravagés par des incendies, soit la taille de l’Inde. L’astronaute allemand Alexander Gerst partage sur Twitter sa vue panoramique sur le réchauffement climatique depuis la Station spatiale internationale

Sécheresse et feux de forêts vus de l’espace

This handout picture obtained from the European Space Agency (ESA) on August 7, 2018 shows a view taken by German astronaut and geophysicist Alexander Gerst, showing wildfires in the state of California as seen from the International Space Station…
© ALEXANDER GERST