Energie

Feu vert pour le premier site de stockage «éternel» de déchets nucléaires en Finlande

Dans une décharge high-tech à plus de 400 mètres de profondeur, l'entreprise Posiva va stocker des déchets nucléaires pour une durée de 100 000 ans

La Finlande a donné jeudi son feu vert à la construction du premier site de stockage "éternel" de déchets nucléaires au monde, censé conserver ses combustibles usagés pendant 100.000 ans.

Le site sera développé dans le laboratoire à profondeur moyenne exploité par Posiva, entreprise chargée de la gestion des déchets nucléaires finlandais.

Dans un communiqué, le gouvernement a annoncé avoir "accordé à Posiva une licence pour construire une unité de traitement du combustible nucléaire usagé et un espace de stockage" sur le site d'Olkiluoto (sud-ouest) où Areva construit le futur réacteur EPR de l'électricien finlandais TVO.

Cette immense "cave" creusée dans le granite sera le premier site au monde d'enfouissement permanent de déchets nucléaires à haute activité (HA) en couche géologique profonde.

Plongés à 400-450 mètres sous la surface terrestre, ses tunnels accueillant des silos en fonte recouverts d'une couche de cuivre, seront scellés à la bentonite, de l'argile peu indurée (très peu perméable et souple).

En France, la loi Macron prévoit le lancement d'une phase pilote pour le laboratoire souterrain de Bure (Meuse).

Le projet Cigéo prévoit d'implanter sur ce site à partir de 2025-2030 un "tombeau", à 500 mètres de profondeur, pour les résidus radioactifs les plus dangereux pendant plusieurs dizaines de milliers d'années.

 

Publicité