En octobre 2016, sur un versant du Lautaret dans les Alpes françaises, des morceaux de prairies alpines prennent leur envol. Dans un ballet d’hélicoptère, plusieurs parcelles totalisant 40 mètres carrés de terre et de végétation sont transportées de 2450 mètres à 1950 mètres d’altitude, puis replantées. Grâce à cette migration forcée, ces prairies se retrouvent subitement plongées dans des températures supérieures de 3°C.