Le 12 septembre, La Demoiselle prendra le large depuis Nyon, pour sa première semaine de camp sur le lac avec une classe de Savigny. Aboutissement d’une aventure pour cette barque entièrement fabriquée, durant 15 ans, par des bénévoles et financée – à hauteur de 2,2 millions de francs – par des donateurs. Cette réplique d’une «Demoiselle» de 1828 sera le premier voilier-école du Léman, ses animateurs voulant proposer une alternative lacustre aux camps scolaires de ski. Basée à Villeneuve, elle portera à cinq le nombre de barques en exercice, avec La Neptune, hébergée à Genève, La Vaudoise (Lausanne), L’Aurore (Saint-Gingolph) et La Savoie (Evian).