Atteindre la neutralité carbone en 2050, c’est-à-dire ne plus émettre à cette date plus de CO2 que ce que les réservoirs naturels et artificiels peuvent absorber: cet objectif a été adopté par de nombreux pays, dont la Suisse, pour tenter de contenir le réchauffement planétaire à 2 °C, si possible 1,5 °C, d’ici à la fin du siècle, comme convenu dans l’Accord de Paris. Pour y parvenir, de profondes transformations de la société sont nécessaires, et de nombreux pays peinent à les mettre en place.