énergie

Gaz de schiste

La Commission demande de prêter attention aux conséquences environnementales

Porte entrouverte au gaz de schiste

Dans le cadre de la présentation de sa stratégie en matière d’énergie et de climat à l’horizon 2030, la Commission a publié une note sur l’exploitation du gaz de schiste en Europe.

Elle reconnaît d’emblée que «le gaz de schiste suscite des espoirs dans certaines régions du continent, mais également des inquiétudes».

Dans ce contexte, elle a émis des principes minimaux dont les Etats sont invités à tenir compte pour leurs projets.

La Commission leur demande d’évaluer rigoureusement les incidences et les risques pour l’environnement avant de donner toute autorisation.

Elle demande également de contrôler la qualité de l’eau, de l’air et des sols pour vérifier toute dégradation et, enfin, d’informer le public de l’utilisation des produits chimiques pour la fracturation hydraulique.

Cette technique, qui implique aussi l’injection de grands volumes d’eau et de sable, est utilisée pour libérer le gaz piégé dans la roche.

Publicité